Le conseil communal du mois de novembre avait pour ordre du jour les taxes.

En ce jour du conseil communal organisé le 4 novembre, l’ordre du jour était centré sur les différentes taxes, les centimes additionnels, l’IPP (impôts sur les personnes physiques) et sur l’augmentation du coût du traitement de déchets, augmentation imposée par la société IPALLE.

En ce qui concerne, le premier point important, les centimes additionnels, il a été décidé par l’ensemble du conseil communal de les laisser inchangés.

L’échevin des finances a proposé, en accord avec l’avis des membres de la tripartie et du service enrôlement, de supprimer certaines taxes au vu du travail effectué et des montants perçus …. Rapport coût/rendement étant tout simplement négatif.

Raisons : Le coût des heures passées par les services d’enrôlement est plus cher que les montants perçus. D’où son inutilité. Nous avons suivi les conseils de professionnels !

La tripartite a également décidé de supprimer la taxe sur les friteries. Et pour cause, dès qu’elle a vu le jour, à l’époque où nous étions dans l’opposition, l’ensemble de la tripartite a voté contre. Se retrouver avec 750 euros en surplus de taxe pour des soi-disant déchets papiers, quid des débits de tabacs !

L’échevin des finances ( Action) de l’époque avait alors précisé que cette taxe était recommandée par la région, qu’il s’agissait d’appliquer le taux maximal et qu’une recommandation de la région équivalait à une obligation.
Nous ne l’avons pas seulement diminuée, nous l’avons purement et simplement supprimée. Bizarrement, personne ne nous le reproche à le région !

Nord éclair du 1 juillet 2017 en est la preuve….

https://mouscron.nordeclair.be/99080/article/2017-07-01/les-frites-surtaxees-comines

Bien entendu dans mon rapport, je ne vise pas la personne, malgré nos nombreuses prises de bec et nos nombreux points de divergences, puisqu’elle est avant tout une personne que je respecte pour ses qualités qui sont réelles, son engagement très important durant de très nombreuses années et son dynamisme. Le seul bémol est qu’il ne supporte pas que l’on ait un avis différent du sien et peut-être son manque d’écoute envers son prochain.

Nous avons prouvé de cette manière que nous n’avions pas voté contre la nouvelle taxe pour le plaisir d’être de l’opposition, mais surtout que cette taxe visait un seul groupe de commerce qui supportait à lui seul l’ensemble des déchets jetés sur les trottoirs. En second lieu, les 750 euros/an supprimés offriront une bouffée d’oxygène à ces petits commerces locaux qui sont les poumons de nos hameaux et villages.

Autre grande manœuvre, la baisse de l’IPP : On a pu entendre divers commentaires émanant de l’opposition sur le sujet, parlant d’une baisse légère avec effet de poudre aux yeux, que je peux raconter ce que je veux, etc. Bien que la baisse n’en soit qu’à son début, jamais personne, depuis 66 ans pour un groupe de la nouvelle opposition ni durant de nombreuses années passées sur les bancs de l’ex majorité qui se disait pourtant sensibilisés à la problématique des bas revenus, personne ne s’est inquiété ni n’a mis en programme un quelconque effet de diminution allant dans le sens de leurs paroles.

Comme j’ai pu le souligner lors du conseil communal, il n’existe pas de baguette magique rapportant des milliers d’euros d’un seul coup dans la poche des habitants.

Le principe que nous avons mis en place sera axé sur de petits bénéfices pour les citoyens cominois, dans plusieurs domaines, ce qui aura pour effet d’un apport significatif. Un proverbe dit ceci : « Haricot par haricot on remplit son sac ».

Pour ceux qui ont des doutes , pendant les élections certains groupes avaient insisté que notre programme était à jeter à la poubelle !

Autres point de divergences que j’ai pu entendre lors du conseil communal, la taxe sur les piscines. J’ai pu lire que les habitants de Comines-Warneton possédaient près de 300 piscines. Soit c’est un copier/coller d’un argumentaire de la principauté de Monaco, soit les groupes d’opposition ont le désir caché de taxer les piscines d’enfants gonflables et dans ce cas nous sommes heureux qu’ils ne soient plus au pouvoir décisionnel où alors la population aurait trinqué…allez allez restons sérieux !

Pour terminer, je vous parlerai du point qui aura fait couler beaucoup d’encre, celui du prix du rouleau de sacs poubelles.

Cette augmentation que je ne conteste pas puisqu’elle provient de la société IPALLE et que toutes les communes doivent subir, j’ai encore vu et entendu lors du conseil par certains membres de l’opposition qu’ils n’étaient pas au courant de l’effet de diminution annoncé de 24 euros à 16 euros comme proposé préalablement.

J’ai pu aussi lire des commentaires sur la page d’un autre groupe nous informant que s’il y a un retournement de situation au dernier moment, c’est suite à la pression qu’ils nous ont exercée lors de la dernière commission des finances… je dirais… LOL. Je ne suis pas membre de la commission des finances… La pression, je ne l’ai ni vue, ni ressentie, à aucun moment.

Comme vous me connaissez personnellement vous savez que je n’irais pas par cinq chemins. Mais politiquement, la venue de la taxation IPALLE avec une augmentation de 200.000 euros qui se serait répercutée sur le prix des sacs poubelles étaient du pain bénit pour l’opposition et ce serait mal me connaître de croire que j’accepte cela sans bouger. Suivre sans comprendre ni sans même essayer ne fait partie de mon monde, ni privé, ni politique.

J’ai donc demandé des renseignements aux services en question pour travailler seul les chiffres.

Durant des jours et des nuits j’ai épluché la comptabilité et durant le dernier week-end je suis arrivé à la conclusion que les rouleaux de sacs poubelles n’avaient aucun besoin d’être augmentés et que malgré le surplus de 200.000 euros , le budget déchets était quasiment en équilibre au coût vérité à 100% avec un rouleau de sacs poubelles légèrement supérieur à 16 euros.

Il aura fallu travailler sur un des aspects techniques puisque demander 16 et quelques dizaines de centimes n’était pas une bonne solution.

Cette réévaluation a pour but de diminuer le coût vérité pour ajuster le prix du rouleau à l’unité ( 16 euros ) soit à 97, 2 %.

Après quelques vérifications faites par plusieurs de mes collègues avant présentation devant le conseil communal et des services compétent le lundi 13 h, il s’est avéré que mes comptes, malgré les premiers doutes, étaient corrects…

Les services concernés se sont mis au travail durant les dernières heures afin d’élaborer un nouveau budget et de proposer un nouveau tarif.

Au grand dam du conseil communal qui aura vu ces fameux chiffres arriver à la dernière minute.

Je pousse un énorme oufff de soulagement, car, en posant la question au responsable des finances, j’ai appris que si je n’avais trouvé la faille avant le conseil mais quelques jours plus tard, il aurait été trop tard !

Puis, après m’être remis de tous ces comptes et que la pression soit redescendue, je me suis posé une autre question !

Celle de me dire : mais les autres années, sans cette augmentation de 200.000 euros, à combien s’élèverait le prix du rouleau de sac poubelles ?

En ce jour du conseil communal, le Mouvement Citoyens et Indépendants aura frappé un grand coup, toutes promesses tenues, en commençant par faire baisser l’IPP, en réussissant à faire baisser le prix du rouleau de sacs poubelles de 8 euros, mais il peut également être fier que notre ville ait été choisie par l’Union européenne avec le Wifi Gratuit dans tous les lieux publics., 3eme point de notre programme, jeunesse et petite enfance …Pour ceux qui ont des doutes …

Voilà des réponses à une tête imminente de l’opposition pour ces questions du 9ème mois de l’année, à propos du «qu’en est-il de la promesse du MCI sur la baisse de l’IPP?»

Je souhaite rappeler lors de ce dernier conseil que cette question faite le 9eme mois de l’année est une erreur politique. Je vous laisse le choix entre les deux options possibles : une erreur due au manque d’expérience ou par manque de concertation du groupe.

Sur les compétences du MCI dans les dossier Beau Vélo de Ravel mises en doute par l’opposition, oui, l’idée de faire participer une autre ville est une première et elle est le fruit de nos rapports de longue dates. Résutat ? son prix divisé par 2 et la mise en avant de notre ville. Je peux vous dire que la télévision belge et les médias français s’en sont léchés les babines…

La nouvelle majorité élu  par vos soins pour faire évoluer notre ville de Comines-Warneton  a à coeur de proposer une alternative plus ambitieuse et surtout, les rapports entre tous les membres du groupe étant de bords différents  sont au zénith .

Respect, Réactivité, Unité, écoute sont nos mots d’ordre.

Le Mouvement Citoyens et Indépendants de Comines-Warneton vient de prouver face aux multiples attaques de noms d’oiseaux proférés à son encontre durant la campagne et durant la 1ere année sur divers points de programmes, naturellement ironisé par l’opposition, qu’il n’était pas là que pour faire basculer l’ancienne majorité mais qu’il est aussi capable non seulement de participer à l’élaboration des projets mais de faire aboutir ses démarches.

Le MCI ne rentrera pas dans le jeu des questions puériles et de disputes de bac à sable, mais répondra toujours par son travail en matière de proximité vis-à-vis des citoyens.

Voici les réponses , par des actes envers les citoyens cominois , et les promesses faites et mises en pratique.

David Kyriakidis

Conseiller communal et Président du MCI

Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

40 − 37 =