Plateforme bimodale au Pont-Rouge – Le MCI se prononce

Comme vous l’aurez peut-être lu sur les réseaux sociaux et à notélé, le débat fait rage entre les personnes qui sont pour et les autres qui sont contre cette plateforme bimodale. Mais cela ne date pas d’hier.

L’enquête publique est terminée et la ville a reçu 180 courriers qui seront examinés par les élus de Comines-Warneton.

Nous pensons que de toute manière, comme à chaque fois, on passera outre des doléances des citoyens. Il aurait été mieux d’inviter la population à se prononcer sur ce projet, même sans de magnifiques plans et en vantant le bien-fondé de cette réalisation avant de mettre les citoyens au pied du mur.

Comme à chaque projet, des ingénieurs font des études d’incidence sur l’environnement notamment, mais prennent-ils en compte l’expérience du terrain des gens bien de chez nous qui, sans avoir le diplôme requis, sont bien plus informés des problèmes de notre région.

D’ailleurs, quand après une étude on octroie un permis d’urbanisme pour la construction d’une habitation dans une zone inondable, on se demande si les études sont pertinentes. (cas à Houthem).

La construction d’une plateforme bimodale n’est pas rejetée par le MCI, mais d’une part, faut-il justement la construire au Pont-Rouge pour, ne le cachons pas, favoriser Potatoes et d’autre part, nous trouvons inconcevable de ne pas avoir réfléchi à ce projet sans consulter nos amis français qui sont directement concernés par la Lys et son environnement.

Ne faudrait-il pas attendre l’acceptation finale du projet Seine-Nord Europe ?

Une plateforme bimodale est acceptable pour autant que tout le monde soit d’accord avec un emplacement judicieux et en collaboration avec les municipalités françaises concernées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 + 6 =