Conseil communal du 14 mai …

 

Les travaux de la RN 58 ont été interrompus faute, à ce que nous en dit l’administration communale, de moyens financiers. Que cet arrêt des travaux et que ce subit manque d’argent soit dévoilé le lendemain de la publication sur le site web du MC & I d’une photo prouvant qu’un ouvrier de la firme travaillant sur cette voie déverse des produits toxiques dans un fossé longeant la RN 58 est pour le moins troublant.

Le MC & I se félicite du mouvement de protestation qu’il a soulevé en faisant état de l’arrêt impromptu des travaux. La pression populaire a eu pour conséquence une réaction positive du SPW et de la SOFICO ce qui devrait bientôt déboucher sur la reprise des travaux avec quelques mois de retard.

En attendant, la mobilité via cette RN 58 a été plus que perturbée et, massivement, les usagers locaux sont retourné sur les routes secondaires, plus longues, plus lentes, moins sûres ( 4 fois plus accidentogènes que les grandes voies) mais surtout moins radarisées.

Cette déviation involontaire a permis aux cominois de (re)découvrir l’état catastrophique de notre réseau routier local. Tout y est à revoir : de l’incommodité des nids de poules à la dangerosité des pistes cyclables. Pis encore, rien n’est prévu par l’actuelle majorité pour l’amélioration de l’état des routes cominoises.

Le MC & I tient à vous faire part d’un des points mis à l’ordre du jour du conseil communal du 14 mai dernier, à savoir l’état des finances de la commune. Le bilan des finances de la commune a été donné lors de ce conseil. Et c’est là que le bât blesse ! Il y a en caisse près de quatorze millions d’euros (14.000.000€) de boni !

D’une part la majorité nous dit continuellement que les travaux RN 58 dépendent du SPW et d’autre part que, pour le réseau routier secondaire, il n’y a plus d’argent. Le SPW, du jour au lendemain (on se demande comment), trouve l’argent pour continuer les travaux de la RN 58 mais la commune n’en a toujours pas pour le réseau secondaire… alors qu’elle détient un boni de 14.000.000 d’euros !

Toutes ces balivernes, dans quel but ? Il faut que les choses soient claires. Il y a de l’argent. Des travaux routiers doivent être entamés car les cominois doivent bénéficier d’un réseau routier digne de ce nom. Les prochaines élections communales approchent à grands pas, elles se tiendront en même temps que les provinciales, le 14 octobre 2018. Gageons que d’ici là, des travaux seront entrepris afin de réparer ce réseau secondaire, ne fût-ce que superficiellement, « pour la galerie ». Le MC & I soutient que les cominois doivent bénéficier des bonis en caisse.

La commune pourrait en faire profiter ses habitants en diminuant les taxes telles par exemple l’IPP (taxe sur les personnes physiques). La taxe communale s’élève au dessus de la moyenne avec ses 8%, alors que le cominois est classé dans le top 50 (sur 589) des communes au revenu moyen par habitant le plus faible.

Pour rappel, le président du MC & I, David Kyriakidis, demande depuis plus de quatre ans (?) que l’on baisse les taxes et qu’on supprime les taxes doublons . Il a voté contre ces taxes discriminatoires, ce qui lui a valu d’être tenu de s’en expliquer au niveau fédéral de son parti. Seul contre tous il a été contre ces taxes déchets, horeca et bien d’autres.

Le MC & I veut mettre fin à cette injustice : 14.000.000€ de boni alors que le cominois est l’un des belges les plus pauvres. Le MC & I souhaite diminuer certaines taxes afin d’aider le cominois qui, du haut du podium des surtaxés, à le droit à un partage équitable des bonis engrangés sur son dos. Moins de taxes et plus de routes conformes !

One Comment on “Conseil communal du 14 mai …”

  1. Pourquoi ne pas organiser des débats ? Cela serait peut-être plus constructif….Je suis assez d’accord sur vos idées mais ce serait plus intéressant avec des débats ailleurs que sur le net !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 83 = 93