Deux femmes pour prendre les rênes, le MC&I arbitre au décompte final ?

 

En 2018, c’est une femme qui est pressentie pour gouverner la commune. Deux candidates se disputent le siège de bourgmestre. D’un côté, MarieEve Desbuquoit, bourgmestre ff. La candidate sortante devra convaincre avec sa liste Action qu’elle est digne de son prédécesseur et « machine à voix » Gilbert Deleu. De l’autre, Chantal Bertouille, échevine MR. Arrivée en seconde place lors des élections en 2012, elle entend bien prouver que l’heure du MR a sonné. Mais à six mois du suffrage, les pronostics peuvent encore être déjoués.

On peut s’attendre à ce que le match soit serré entre MarieEve Desbuquoit, actuelle bourgmestre ff, et sa rivale politique Chantal Bertouille échevine MR au sein du collège. L’heure est-elle au changement ?

C’est en tout cas ce que compte prouver la candidate MR qui pourrait profiter du déclin inéluctable d’Action depuis le départ inopiné de Gilbert Deleu. Force est de constater que passer derrière un mastodonte comme l’ancien bourgmestre n’est pas une sinécure. Pourvoyeur de voix aux dernières élections en 2012, en fédérant à lui seul 2. 885 bulletins, il avait largement devancé la candidate MR, qui malgré sa deuxième place était arrivée loin derrière avec 1. 779 voix. De quoi cultiver le doute sur sa popularité chez les électeurs.

Arrivée à la tête de la commune au début de l’année 2016, en tant que bourgmestre ff, la cheffe de file a récupéré le mandat au vol, en faisant fi de ses détracteurs « dérangés par sa présence ». D’aucuns lui reprochent notamment de se barricader derrière son premier échevin Didier Vandeskelde et de ne pas s’investir suffisamment sur les dossiers importants. Car n’est pas Gilbert Deleu qui veut !

Rien n’est encore gagné pour le parti majoritaire ébranlé par l’absence de son mentor. Car une chose est sûre, la moisson électorale se fera dans l’ombre d’un bourgmestre regretté. –

L’opposition drague les électeurs indécis

Et si finalement les pronostics se trompaient ? Les autres listes ne pourraient-elles pas profiter du manque de stature des deux cheffes de file et se frayer un chemin vers la majorité ? Le PS qui a basculé vers une coalition avec Action n‘est pas en bonne posture, il est quasi transparent s’appuyant de trop sur action avec les départs quasi successifs de ses recrues emblématiques (Luc De Geest, David Kyriakidis et Claudine Bouchard ). Mais il espère tout de même maintenir ses sièges au conseil.

La débâcle pourrait d’ailleurs jouer en faveur de l’opposition.

LA NOUVELLE LISTE du Mouvement Citoyen& Indépendants

L‘autre liste dont les deux rivales ont intérêt à se méfier et celle érigée il y a peu par David Kyriakidis. Lassé des méthodes du PS dont il était membre, il a décidé de faire cavalier seul en créant son propre mouvement baptisé mouvement citoyen et indépendant (MC&I). Considéré comme une « grande gueule » au sein du conseil, il est aussi rodé à l’exercice avec plus de 18 années de politique au compteur. Qu’on se le dise, le candidat a de quoi plaire aux électeurs qui ne trouvent pas leur compte dans les personnalités que sont Chantal Bertouille et Marie-Eve Desbuquoit. D’ailleurs, la création de son mouvement ne s’est pas faite sur un coup de tête. L‘homme est allé à la rencontre des habitants, qu‘ils souhaitent inscrire au cœur de son mandat. « Ici, ce ne sont pas les élus qui décideront et les citoyens qui devront suivre comme des moutons. Mais plutôt, les citoyens qui proposent et décident et les élus qui exécuteront », le citoyen a cette fois le choix sur ses désirs et sur son propre avenir…précise-t-il. Une politique révolutionnaire qui prend le contre-pied de celles menées de manière trop conventionnels ? La démarche peut faire peur, mais elle pourrait aussi se révéler salvatrice pour les  électeurs incompris.

Le problème des partis traditionnels en place, c’est de faire peur à l’électeurs en lui insufflant la peur du changement.

Extraits du Nord éclair ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − 13 =