Marquage au sol de mauvaise visibilité !

Un de nos lecteurs  se pose la question sur l’état des passages pour piéton. Il est vrai que pour des personnes âgées il n’est pas évident de distinguer le lieu de passage ….

Nous nous sommes penchés sur la situation ….

Le marquage routier de l’entité laisse à désirer, pourquoi et que faire ?

Il incombe à la région et à la commune de veiller au placement de la signalisation routière, en ce, y compris le marquage routier, selon l’appartenance de la route. Et quand bien même la région ne satisferait pas à ses obligations, la commune se doit d’intervenir.

L’important est que ces marquages au sol soit effectués lorsque cela s’avère nécessaire et dans l’entité, les endroits sont très nombreux où il est devenu quasi invisible.

Ce n’est pourtant pas les travaux de marquage qui manquent. Bien souvent, l’on voit des ouvriers communaux s’afférer à peindre ou repeindre sur nos routes. Mais trop vite, le marquage s’atténue et devient même inexistant.

Un bon marquage routier est essentiel pour la sécurité tant pour les véhicules que pour celles les piétons.

Ces marques délimitent les voies de circulation, fixent les règles de priorité, réglementent le dépassement, délimitent le stationnement, assurent les traversées de chaussées et indiquent la direction, rien que cela !

Si les ouvriers dévolus à cet ouvrage ont le matériel à disposition, on peut se demander si les matériaux ne sont pas de piètre qualité.

Il existe des produits divers pour ce travail, allant de la peinture aux produits préformés en passant par les produits thermostatiques ou encore les enduits à froid

Mais quel que soit le produit employé, il faut absolument éviter de se focaliser sur le facteur prix au détriment de la qualité. Et une fois encore, à quoi bon acheter bon marché si c’est pour recommencer le travail trois ou quatre fois alors qu’il est possible, avec un bon produit, de finalement, gagner du temps et de l’argent, en une seule application.

De plus, il est plus motivant pour les ouvriers de travailler avec de bons matériaux.

Un bon choix n’est pas chose facile, il est vrai. Il ne faut pas oublier que ces produits sont polluants et souvent toxiques. De plus, l’usure sera également dépendante de l’état du support, de la circulation et de la météo.

Mais il serait temps d’analyser les problèmes récurrents du marquage au sol dans notre entité pour avoir un résultat bien supérieur à celui existant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

24 − 14 =